RSS

Archives de Tag: vinaigrier

De A à Z: V comme vinaigrette, vinaigre et vinaigrier

J’aime beaucoup faire mes propres vinaigrettes. Pas seulement parce que ça me permet d’être en contrôle des ingrédients, mais aussi parce que c’est quasi impossible à rater tout en étant tellement vite-fait.

Une bon rapport de proportion pour faire une vinaigrette maison selon moi est le 3-2-1. Trois part d’huile, deux part de vinaigre et une part d’autre chose. Soit d’un agent sucrant (miel, sirop d’érable), ou bien de la moutarde, du pesto, des tomates séchées, des herbes, etc.

En plus du nombre incroyable d’épices et d’herbes qui peuvent servir dans la vinaigrette, il y a maintenant un peu partout plusieurs sortes de vinaigres qui peuvent apporter tellement de variété dans nos préparations!

Il est certain qu’un jour je ferai mon propre vinaigre. En plus il semblerait que ça ne soit pas si compliqué que ça, c’est juste long. Voici un site où on explique comment faire.

La première fois qu’on en fait, on doit produire une mère de vinaigre.  Cette mère est  un genre de crêpe gélatineuse qui se forme et  flotte en surface du vinaigre.  Ce sont les bonnes bactéries qui vont produire le vinaigre. Lorsque nous faisons du thé kombucha, nous avons aussi ce genre de culture pour partir le processus, alors ça ne m’intimide pas trop. Et ça se multiplie les mamans! On peut donc partager avec nos amis pour qu’ils fassent leur propres vinaigres aussi!

Comme je n’ai pas d’amis faiseurs de vinaigre pour le moment ( c’est ça qui arrive quand on est la plus weird de sa gang), je vais devoir utiliser la méthode pour faire une mère moi-même. Il s’agit de partir d’un bon vin rouge sec, et d’y ajouter un peu de bon vinaigre de même couleur. (80% vin, 20% vinaigre) et ensuite d’attendre quelques semaines qu’un film fin se forme sur la surface du liquide. C’est la naissance de la mère! YÉ! Ensuite ça prend 2-3 mois pour que le vinaigre soit prêt. Alors il ne faut pas être stand-by avec sa salade mettons!

L’endroit idéal pour permettre ce genre de processus est un vinaigrier. C’est une cruche où vieilli le vinaigre à l’abri de la lumière et des mouches, à une chaleur constante entre 25 et 30 degrés. Ce qui est génial avec le vinaigrier est que lorsque le vinaigre est prêt, on peut s’en servir une portion par le petit robinet qui est au bas, sans avoir à brasser la mère. (il ne faut jamais brasser les mères, c’est bien connu!)  Pour avoir du vinaigre continuellement, on ajoute la même quantité de vin que la quantité de vinaigre qu’on a retiré et le tour est joué!  J’ai vu de superbes vinaigriers au Salon des métiers d’arts il y a deux ans mais je n’ai pas pris en note le nom de l’artisan malheureusement.

En attendant voici une photo de vinaigriers plus simple, prise sur ce site.

 
9 Commentaires

Publié par le 30 avril 2012 dans De A à Z

 

Étiquettes : , ,