RSS

Archives de Catégorie: technique

Tortillas souples de farine de noix de coco (ENFIN!!)

Tortillas souples à la farine de noix de cocoSalut Basile!

Pour rester dans le thème mexicain après ma sauce à enchiladas et mon déjeuner TEX-MEX, j’ai refait une tentative pour les tortillas souples à la farine de noix de coco.

J’ai séparé mes 8 oeufs, incorporer tous mes ingrédients et commencé mes essais. Plus d’eau, plus de farine, préparation plus répartie dans la poêle, moins répartie, monter la chaleur, baisser la chaleur… Après un bout, j’étais pas mal découragée car ça ne ressemblait pas à des tortillas!

À des crêpes, peut-être,ou à des omelettes, mais pas à des tortillas! Trop minces, frits sur le bord, trop mou, pas rond, pas de la bonne couleur. Et super difficile à retourner en plus!  Comme il ne me restait pas énormément de préparation, je me suis tannée, et j’ai décidé de mettre une beaucoup plus grande quantité que le 3 cuillères à table qu’ils suggéraient dans la recette. J’en ai mis jusqu’au rebord de ma poêle ronde pour faire quelque chose de plus épais et parfaitement rond. J’ai baissé le feu à minimum et j’ai attendu.

Et attendu, et attendu. J’ai eu le temps d’envoyer des emails à mon frère, de texter ma soeur, d’avancer mes articles de blogue. Et là un moment donné, c’était prêt à retourner. Les bords levaient naturellement, je n’avais pas à gratter avec la spatule (à peine au centre) pour décoller et tourner!

Victoire! Un tortillas qui ressemble à un tortillas, et qui va être assez solide pour tenir de la garniture! Yé!

Alors comme il ne m’en restait plus, j’ai refait la préparation avec 8 autres oeufs, farine etc., et j’ai recommencé. Ça m’a donné 3 tortillas. Dans le livre ils parlaient de 8-10! Ils ne devaient pas être gros! Ou épais!

En tout cas, moi j’ai trouvé les tortillas sur mesure pour nous! Bien sûr je vais continuer à faire des ajustements la prochaine fois, comme augmenter la chaleur pour que ce soit moins long!  Et je suis bien contente de partager cette recette sur laquelle j’ai tellement travaillé avec toi mon Basile!

Ingrédients pour 3 tortillas de 8 1/2 pouces:

  • 1/4 tasse (40 g) de farine de noix de coco
  • 8 blancs d’oeufs larges
  • 1/4 c. à thé de poudre à pâte
  • 1/2 tasse (125 ml) d’eau
  • Huile de noix de coco

Étapes:

  1. Fouetter tous les ingrédients ensemble et s’assurer qu’il n’y a plus aucun grumeau. Pour avoir des tortillas plus mince, vous pouvez ajouter 1-2 c. à table d’eau. (Moi je préfère ça épais) Voici une photo de la texture visée.
  2. Faire chauffer une poêle ronde à minimum et y faire fondre de l’huile de noix de coco.
  3. Verser la préparation jusqu’à ce qu’il y ait une certaine épaisseur jusqu’au bord (peut-être 5 mm d’épais?) Le tour doit être aussi épais que le centre car ça va brunir sur les bords sinon et être difficile à tourner.
  4. Être patient, les bords vont relever tranquillement, on voit qu’ils ne sont plus collés à la poêle et on peut voir la progression du décollage jusqu’au centre du tortillas. À ce moment là on glisse la spatule, on gratte légèrement si certaines parties adhérent encore, mais si ça ne cède pas facilement, c’est que ce n’est pas assez cuit, attendre encore.
  5. Lorsque le deuxième bord est fait, retirer et remettre la même quantité d’huile de noix de coco et répéter.

Ces tortillas tiennent vraiment bien dans la main, et j’ai vraiment apprécié la texture et le goût! Je les préfère au tortillas de blé habituels!

Basile: tu feras le message à mon frère que les assiettes utilisées dans ces photos sont les grandes versions de l’assiette moyenne dont a discuté l’autre fois. Question qu’ils ne pense pas que mes Tortillas sont petits. 😉

 
6 Commentaires

Publié par le 27 mars 2012 dans Paléo, photo, recette, Sans gluten, technique

 

Étiquettes : , , , , , ,

Granola maison.

Salut Basile!

Je suis vraiment fière de la prochaine « recette » car je l’ai inventée en me demandant quoi faire avec la pulpe qui me restait après avoir préparé mon lait d’amandes (technique ici).

Grâce aux dattes que j’ajoute lorsque je prépare mon lait, la pâte qui me reste à la fin est sucrée. Si tu fais une version non-sucrée du lait, tu peux ajouter des morceaux de dattes ou des raisins secs à ta pulpe d’amandes pour sucrer ton granola.

Tu y mélanges des noix de ton choix (j’ai ajouté des pacanes et des noix de grenoble) un peu de miel ou de sirop d’érable, et tu étales ça dans une tôle à biscuits. Tu peux former des petites bouchées à la grosseur que tu aimes ton granola (moi je l’ai étalé tout simplement). Ensuite tu places ça  au four à 200F pendant environ 2 heures.

Et voilà! Un délicieux accompagnement pour le yogourt, et en plus ça recycle complètement les restants de ta préparation de lait!

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Ma méthode pour faire de la farine d’amandes. (Tutoriel photo)

Basile!

À la demande générale de mon frère, voici comment je prépare ma farine d’amandes! J’ai pensé que tu aimerais profiter de cette explication toi aussi. Sois averti que c’est long à faire! Et que c’est infiniment plus plaisant lorsqu’on est deux à partager les tâches (un mouleur et un tamiseur/fin passeur)!

Pour commencer:

Je conserve mes noix dans le congélateur en tout temps.  Si vos noix sont à la température de la pièce, je vous suggère de les placer dans le congélateur quelques heures avant de faire la farine, elles seront plus dures et se déferont plus facilement dans le moulin.

L’installation:

Après plusieurs essais avec différents outils, la méthode que je trouve la plus efficace est d’utiliser le moulin à noix, et ensuite de passer le résultat dans une passoire fine. Comme ça fait plein de petites particules faire de la farine, je suggère de placer le moulin dans un bol assez haut, et de faire la même chose avec le bol soutenant la passoire fine (j’utilise une passoire cuisipro tissage très serré). Ça sauve une partie du nettoyage et surtout ça permet de récupérer plusieurs des petits morceaux d’amandes qui tombent pendant les différentes manipulations.

Maintenant, les étapes:

  1. Placer environ 15 amandes dans le moulin à noix.
  2. Moudre jusqu’à obtenir une texture fine (en 2-3 pulsions de 3 sec. chacune environ). Voici une photo avec une amande pour une idée de la mouture.
  3. Passer dans la passoire fine à l’aide d’une pinceau.
  4. Retourner les grains trop gros dans le moulin et remoudre (il y a certains grains qui ne deviendront jamais fins (trop gras probablement), les garder de côté pour faire du beurre d’amandes ou pour ajouter à des préparations de biscuits ou de muffins). Voici une photo avec la mouture de la farine et celle des grains qui vont se retrouver dans une autre préparation.
  5. Placer la farine dans un contenant hermétique au congélateur pour la garder plus longtemps.
 
10 Commentaires

Publié par le 6 mars 2012 dans bouffe, photo, technique

 

Étiquettes : , , , , , ,

Faire son lait d’amandes, première version. (Tutoriel photo)

Bonjour Basile!

Hier on a décidé de faire du lait d’amandes. Je ne sais pas pourquoi on y avait pas pensé avant puisque ça fait depuis novembre qu’on boit ce type de lait au lieu du lait de vache! Mais bon, au moins on y a pensé là, et je suis TRÈS satisfaite du résultat!

On se servait du lait d’amandes pour faire des « shakes » de protéines seulement, je n’en buvais pas au verre car je n’aimais pas assez le goût/la texture pour ça. Eh bien avec une recette maison plus adaptée à mes préférences, c’est la première chose que j’ai bu pour commencer ma journée aujourd’hui! Délicieux! En plus on passe d’un breuvage de 13 ingrédients (???) à seulement 3 : eau, amandes, dattes (et les dattes sont optionnelles si tu préfères une version complètement non-sucrée).

Là j’ai besoin de dire que ça me fait drôle de partager une technique quand je ne l’ai fait qu’une seule fois et que je sais qu’à force de l’exécuter chaque semaine, je vais la perfectionner et la rendre plus efficace. C’est pour ça que j’appelle ça la première version. Tu pourras me partager tes trucs toi aussi si jamais tu l’essayes, on élaborera ensemble la deuxième version! 😉

Avant de commencer la recette, tu dois faire tremper tes amandes pendant au moins 45 minutes. Les immerger complètement avec 2 cm d’eau au dessus. Ce trempage va te permettre d’enlever la pelure de l’amande super facilement car si tu la conserves, ton lait va être plus amer. Ça se ferait aussi en les blanchissant, mais de cette manière elle restent crues et gardent plus de vitamines. Si tu aimes ton lait plus amer et plus foncé, tu peux la garder et sauter cette étape.

Donc les ingrédients:

  • 1/3 tasse d’amandes (environ 45)
  • 2 tasses d’eau
  • 3 dattes (notre préférence, faire vos propres essais )

Étapes:

  1. Enlever la pelure des amandes.(facile et rapide après le trempage)
  2. Placer les amandes, l’eau et les dattes dans le malaxeur et mixer jusqu’à les amandes soient bien broyées et que le lait soit crémeux.
  3. Verser dans une passoire fine et presser tout le lait avec une cuillère.
  4. Récupérer la pulpe (pour faire sécher au four quelques heures et en faire un très bon granola (technique ici)! Pour faire de la farine d’amandes plutôt qu’un granola, quelques révision à la recette : au lieu de mettre les dattes avec les amandes au début du processus, attendre d’avoir le lait à la fin et remettre au malaxeur avec les dattes, verser dans la passoire pour récupérer les morceaux de dattes. De cette façon la pulpe d’amandes est pure et peut être mise au four à 190F pour la nuit et transformée en farine le lendemain (tutoriel pour cette technique ici très bientôt!).
  5. Je suggère fortement de faire une deuxième filtrage avec un filtre à café. Ça enlève complètement les petites particules qui donnent une texture poudreuse au lait, sans en enlever l’onctuosité.  C’est sûr que ça dépend de vos préférences! 
  6. Verser dans un contenant hermétique et se conserve bien au frigo pendant 3-5 jours d’après ce que j’ai lu. Je vais voir selon notre propre expérience si c’est plus au moins.

Cette bouteille est un cadeau de Guy et Jocelyne il y a très très longtemps je pense! Et même si c’est une vache dessus, j’y verse mon lait d’amandes! Une vraie rebelle! 😉

 
 

Étiquettes : , , , , , ,

Bouillon de poulet.

Lundi soir, j’avais fait cuire un poulet entier avec une bonne marinade épicée. Après le souper, je n’avais pas le goût de désosser. J’ai donc déposé la cocotte dans le frigo et je m’en suis occupée hier matin.

Après avoir retiré la plupart du poulet, j’ai placé la cocotte sur le rond à minimun, j’ai ajouté deux bouilloire d’eau bouillante, du céleri, de l’oignon et des feuilles de laurier et j’ai fait mijoter tout ça pendant environ 2h30.

Ensuite, quand les restants de poulet étaient complètement détachés des os et que les légumes étaient rendus « dégonflés » (je suis convaincue que ce n’est pas le bon terme, mais je l’aime), j’ai passé ça au tamis (oui c’est lui mon-nouveau-tamis!).

Il y avait de la pâte de tomates dans la marinade du poulet, et quand j’ai fait cuire il y avait plein de sauce encore au fond, que j’ai décidé de garder pour donner du goût à mon bouillon, c’est pour ça la teinte orangée. Et il y avait beaucoup de gras aussi! J’ai pu en enlever la majorité facilement avec une cuillère car il flottait sur le dessus.

Ensuite j’ai versé dans des bacs à glaçons que j’ai placé au congélateur (toujours un bon endroit pour des bacs à glaçons).

Et le lendemain (aujourd’hui), j’ai vidé ça dans un sac hermétique et transféré dans notre vieux congélateur d’en bas . Car le congélateur sans givre du frigo donne un goût de congélateur au bouillon si il y reste trop longtemps (en tout cas, le mien fait ça).

C’est tellement facile, c’est économique et c’est super pratique ces petits formats pour partir des sauces, des soupes, des ragoûts etc., j’adore ça en avoir sous la main!. Je fais aussi des bouillons avec les os de porc et de boeuf.

En plus d’amener du goût, c’est très bon pour la santé! Dans la moelle des os, il y a des minéraux sous une forme facilement assimilable pour le corps (calcium, phosphore, magnésium entre autres). C’est bon pour nos cartilages, ça aide à la digestion, c’est excellent pour nos intestins et ça aide même le système immunitaire (nos grands-mères le savait, c’était leur remède numéro un!)

Maintenant que je fouille dans mon livre « Nourishing traditions » de Sally Fallon (excellent timing j’avoue!), je vois que ça dit de faire mijoter de 6 à 24 heures!  Aussi ça dit de partir d’eau glacée et d’y faire tremper la carcasse avec 2.c à table de vinaigre et les légumes pendant 30 min à 1h avant de faire bouillir. Je vais essayer ça la prochaine fois! (probablement pas le 24h, mais au moins 6 heures, et le trempage à l’eau froide) pour aller chercher encore plus de goût et de bénéfices!

Bon bouillon!

 
 

Étiquettes : , , , , ,

Petits pains « low carb » maison (Recette et tutoriel photo)


Basile, j’avais hâte de te parler de mon projet du jour: la suite de la saga des petits pains.

Tu connais l’expression: « disparaître comme des petits pains chauds »? Et bien voilà, à la demande générale je dois en refaire aujourd’hui. C’est bon signe quand un produit altéré pour être « low carb » est populaire même auprès des « non-low-carbeux »!

Alors je n’ai apporté aucune modification à la recette au niveau des ingrédients mais j’ai plutôt travaillé à améliorer ce qui m’avait dérangé au niveau du pétrissage et de la levée samedi dernier. Un moment donné, je verrai ce que je peux faire pour remplacer le gluten ou du moins le diminuer.

Pour commencer, les ingrédient:

  • 1 tasse d’eau (glacée, si le pétrissage est fait au robot culinaire)
  • 2 oeufs
  • 2 c. à table de beurre
  • 4 c.à table de Splenda
  • 2/3 tasse de graines de lin moulues
  • 1/2 tasse de farine de noix de coco
  • 1 1/2 tasse de super gluten
  • 2 c.à thé de levure sèche (comme c’est la seule levure que j’ai présentement sous la main j’utilise de la levure pour four à pain et ça fonctionne bien aussi)

Étapes:

  1. Placer tous les ingrédients secs (lin, farine de noix de coco, Splenda, Super Gluten et levure) dans le récipient du robot culinaire et bien mélanger (moi je mixe ça à la main avec une spatule).
  2. Ajouter le beurre, les oeufs et l’eau glacée (la friction est telle lorsqu’on  fait le pétrissage avec le robot que la chaleur peut tuer la levure si on ne commence pas avec de l’eau glacée)
  3. S’assurer d’avoir la lame pour pétrir et non celle pour hacher, et bien mélanger: jusqu’à ce que toute la pâte soit en boule et qu’il ne reste plus de portions de pâte collées sur les bords (environ 1min 30)
  4. Arrêter le robot et vérifier l’élasticité de la pâte. Si vous êtes capables d’étirer une portion pour voir la lumière au travers sans qu’elle brise c’est prêt. Si ce n’est pas prêt, recommencer à pétrir et revérifier aux 15 secondes.
  5. Déposer la pâte dans un bol et placer dans un endroit chaud. J’ai de très bons résultats dans le four fermé, avec l’ampoule du four comme seule chaleur. Je met un verre d’eau pour donner de l’humidité et que la pâte ne sèche pas.
  6. Laisser lever au moins 2 heures.
  7. POU-POUM!!! (comme dirait ma mère) Lorsque la pâte a doublé de grosseur, retirer du four, donner un coup de poing (délicat quand même) dans le milieu de la pâte pour faire dégonfler et transférer sur une surface graisseuse (je me sers d’un tapis de cuisson).
  8. Diviser en 12 parts en déchirant délicatement et rouler en boules.
  9. Remettre au four pour une deuxième période de levée. (toujours dans un four fermé, ampoule allumée et verre d’eau)
  10. Là c’est l’étape qui n’est pas claire pour moi. Je ne sais pas combien de temps laisser lever car à mes deux tentatives ça n’a pas réagit  comme la première levée, et même après 2 heures ils n’étaient que « légèrement » plus gros. Heureusement, les pains gonflent au moment de la cuisson!
  11. Donc quand vous êtes tannés ;), retirer le verre d’eau et faire cuire à 350F pendant environ 30-35 minutes.  (moi j’ai mis à BROIL le dernier 3-4 minutes pour brunir le dessus un peu)
  12. Laisser refroidir au moins 20 min avant de goûter! (ça c’est pas facile!)
Chacun des 12 pains contient seulement 1.6 gramme de glucides

Pour « combiner » cette recette, je me suis basée sur trois sites (un pour la technique, l’autre pour les ingrédients low carb et le dernier pour faire des petits pains au lieu d’un gros pain). Les voici:

http://www.make-your-own-bread.com/

http://www.food.com/recipe/best-low-carb-bread-bread-machine-102631

http://www.kingarthurflour.com/recipes/soft-white-dinner-rolls-recipe

 
4 Commentaires

Publié par le 21 février 2012 dans bouffe, low carb, Noix de coco, photo, recette, technique

 

Étiquettes : , , ,